「Test」 The Testament of Sherlock Holmes

Voila, j’ai terminé ce jeu donc un test s’impose. Il contient de légers spoils, donc rien de bien révélateur mais si vous désirez découvrir ce jeu totalement, ne lisez pas 😉

2013-11-15_00068

Il faut avant tout préciser que jusqu’ici, je ne connaissais de Sherlock Holmes que son nom et ses « Élémentaire ». Autant dire rien. J’ai donc voulu me mettre dans l’ambiance et j’ai choisi pour ça de regarder les films sortis en 2009 et 2011. Je ne sais vraiment pas ce que ces derniers valent comparés aux œuvres originales mais ça permettra à ceux qui connaissent de pouvoir faire une comparaison.

Je ne vais pas blablater trop des films ici (ptet dans un autre post plus tard), juste comparer les deux personnages principaux qui sont évidemment Sherlock Holmes et John Watson.
Pour le premier, il m’a fait mourir de rire à de nombreuses reprises dans les films (que j’ai beaucoup aimé, je l’avoue) mais ce n’est pas ainsi que je m’imaginais le si célèbre détective. Je l’ai donc beaucoup apprécié dans le jeu, où il est plus hautain, limite arrogant, emmerdant tout le monde avec ses devinettes dont seul lui a la capacité de détenir la réponse. Physiquement, je me suis amusée à le comparer à H.P. Lovecraft (alors qu’au fond, il ne lui ressemble pas plus que ça). Bref, il dégage une certaine classe qui m’a plu de suite.
Passons à Watson. Dans les films il a un côté heu… adorable? J’ai du mal à apprécier la gente masculine quand elle n’est pas de couleur verte ou bleu et quand elle a plus de quatre doigts à ses mains, mais ce personnage m’a étrangement attirée. Ptet le côté yaoi des films qui a tendance à faire ressortir mon côté fille (j’me soigne)…. Dans le jeu, Watson est moins attirant physiquement mais on a vite de la peine pour lui avec la torture mental que lui fait endurer Holmes. Il semble au début un larbin pas indispensable de ce dernier mais on fini par vite l’apprécier pour au final se dire que Sherlock Holmes sans Watson ça serait pas du tout la même chose.

2013-11-14_00007

Passons à l’histoire du jeu. Même si celle-ci suit les précédents jeux de Frogwares, c’est une toute nouvelle enquête qui nous attends. Je laisse Wikipédia vous raconter l’histoire à ma place, il est toujours plus doué:

L’intrigue se déroule à Londres et dans ses environs en 1898. L’aventure débute alors que Sherlock Holmes vient de résoudre une affaire de vol d’aspect anodin. Cependant, le lendemain, un article est publié dans la presse, accusant Holmes d’avoir joué un rôle malhonnête dans cette affaire. Le détective ne cherche pas à réagir et entame une nouvelle enquête au sujet du meurtre d’un évêque. Pourtant, les accusations envers Holmes se multiplient, et Watson constate que son ami se livre effectivement à des activités de plus en plus intrigantes. Holmes apparaît donc ici comme un personnage assez sombre et mystérieux.

Source: Wikipédia

2013-10-24_00003

Tout au long du jeu s’installe une intrigue carrément prenante, un voile de mystère s’installant au fur et à mesure autant sur l’enquête qu’on mène que sur le détective qu’on contrôle. De quoi avoir du mal à trouver nous même les conclusions. Celles-ci d’ailleurs sont quand même un peu décevantes quand on repense au divers moments clés du jeu. Ou alors j’avais imaginé un truc un peu trop gros et trop incohérent pour que ça soit possible? Whatever.

L’histoire est un peu dur à suivre par moments, surtout quand il s’agit de retenir des noms de personnages et de lieux quand on est pas habitués à l’univers. Après, j’ai toujours eu une mémoire merdique et j’ai joué à d’autres jeux entre deux parties de celui-ci, donc forcément. Il faudrait peut-être que je me le refasse une deuxième fois pour trouver une explications à mes questions restées sans réponses.

2013-10-24_00008

Graphiquement parlant, le jeu est beau. Les détails des décors et des personnages sont franchement appréciables, on se met facilement dans l’ambiance de ce Londres sombre et un brin macabre du XIXe siècle grâce aux différents lieux qu’on aura l’occasion de « visiter ». Faut dire aussi que nos deux compères les choisissent bien, ces lieux: entre autres une prison, un quartier défavorisé et son piteux hôpital, des égouts ou encore des docks en pleine nuit.
Ce qu’on pourrait reprocher c’est le manque de diversité. Partout vous trouverez les mêmes PNJ sans aucune logique. Ainsi, celle qui était la secrétaire bien habillée passe ensuite à la propriétaire de l’appartement de machin-chose en pleine campagne pour finir limite clocharde, tout en gardant sa robe propre et bien cousue, ses lunettes et son collier d’or. Certains décors se répètent également pas mal, avec des caisses, des caisses partout ! C’est ce que vous trouverez généralement pour signaler la limite du lieu, quand il n’y a pas de mur invisible.
Mais bon, on peut aussi observer le visage de Sherlock et ses traits sérieux, et ça, ça n’a pas de prix ! (J’aime ce perso ^^)

2013-10-29_00018

Bon, passons au gameplay. Je le cache pas, ce jeu m’a fait pas mal rager. Mais commençons pas le début.

Vous avez trois modes pour contrôler votre personnage: à la première personne, à la troisième personne et version Point&Click. J’avais personnellement tendance à préférer la deuxième option, ptet l’influence des jeux d’actions de cette année qui ont été nombreux à me passer sous les doigts, mais ce mode se révèle vite affreux et j’ai finalement switché entre les trois. Le problème de la vue à la troisième personne est le mouvement même du personnage. Déjà, il met trois plombes à se mettre dans la direction que vous voulez (heureusement, on est pas pressé) mais en plus il le fait dans un bruit assez agaçant (qui ressemble d’ailleurs à un mécanisme qui s’enclenche, j’ai pas compris =/).

Le contrôle même du perso est un peu chiant en fait, il se heurte facilement dans le décor et les indices sont parfois difficile à atteindre et même à voir lorsqu’on se sert du sixième sens de Sherlock, censé nous montrer les endroits qu’on peut analyser. Encore une fois, c’est surtout le cas à la troisième personne. Mais peu importe le mode que vous choisirez de base, je pense que vous ne pourrez vous empêcher de switcher, pour les superbes vues qu’offrent la première et la troisième personnes et pour la simplicité qu’est le mode Point&Click.

2013-11-15_00017

Venons-en aux énigmes. Dans l’ensemble, elles sont fun, certaines plutôt simples, d’autres plus compliquées où ont se prendra forcément la tête. Après, ça dépend des personnes, il y avait une énigmes pas mal casse-coucougnes que je n’ai pas réussi à faire même après plus d’une heure à me prendre la tête dessus, que mon Cuy à fini en deux essais…. Et inversement, il a ragé sur une énigme qu’il ne comprenait pas et que j’ai compris direct et fini assez facilement.

Le problème premier des énigmes ne sera pas leur difficulté mais bien leur clarté. Trop souvent on se retrouve à faire des choses sans comprendre pourquoi ou justement ne pas savoir quoi faire car rien ne nous l’indique vraiment. Quelques fois, on pourra parler à Watson pour que celui-ci nous dise ce qu’on doit faire mais c’est souvent trop vague et des fois il n’est même pas là. Il y a aussi également une pseudo-aide qui ne sert finalement à rien.

2013-10-24_00025

Le manque de clarté est trop souvent frustrant. On a l’impression de contrôler Sherlock sans savoir ce qu’il a en tête, ce qui semble normal sinon le dénouement final nous serait trop vite révélé et le mystère planerait peut-être moins mais du coup on comprend difficilement les choses et la logique des énigmes en cours nous échappe rapidement. Ouais, le manque de clarté est un gros moins dans ce jeu et c’est bien dommage.

Aller, je terminerais par une ptite liste des + et des – en vrac:

Les + :

  • Les graphismes bien foutus malgré les répétitions
  • Les énigmes pour certaines bandantes (surtout quand on trouve tout seul la solution après un bout de temps passé dessus)
  • Les phases d’analyse des indices qui sont juste jouissives ! (Peu nombreuses malheureusement)
  • L’histoire, l’ambiance

2013-10-24_00026

Les – :

  • Le manque de clarté !
  • Le contrôle chiant du perso à la troisième personne
  • Certains passages un peu chiants et un poil trop longs (Spoil: Notamment quand on contrôle Toby… Pourtant j’aime les chiens mais là…)
  • La clarté !! (Oui, deux fois !)

Je me referais ce jeu un jour, très probablement, histoire de chopper les deux succès qu’il me manque (sur 32). Mais pas tout de suite ^^’

2013-11-15_00069

J’ai fais plein de screens tout le long du jeu que vous pouvez retrouver ici et les posts plus haut. Attention ! Certains de ces screens contiennent de gros spoilers ! Qui plus est, je rappelle que ce jeu est déconseillé aux moins de 16 ans, certains screens peuvent choquer !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s